logo
Accueil > Spectacles > Le Tableau

Le Tableau

de Victor Slavkine | Mise en scène Yann Dacosta

Avec Stéphane Facco | Vincent Fouquet


Scénographie et Lumières Thierry Vareille | Régisseur Marc Leroy | Production Marielle Julien

Production Compagnie Le Chat Foin

Coproduction L'Archipel / Scène conventionnée - Granville

Avec le soutien du Théâtre d'Arras, du Théâtre de la Chapelle Saint-Louis - Rouen et de l'Odia Normandie

Traduction Simone Sentz-Michel © Actes Sud Papiers

 

Dates passées

- 4 décembre 2012
Juliobona - Lillebonne (76)
- 16, 17 et 18 novembre 2012
Taps Scala - Strasbourg (67)
- 4 et 5 août 2012
Les Z'Estivales - Théâtre des Bains-Douches - Le Havre (76)
- 6, 7 et 8 juillet 2012
Théâtre de l'ïle - Nouméa (Nouvelle-Calédonie)
- 14,15 et 16 décembre 2011
Théâtre des Bains-Douches - Le Havre (76)
- 8 au 31 juillet 2011
Festival Avignon off - Théâtre des Lucioles
- 6 mai 2011 
L’Eclat – Pont-Audemer (27)
- 5 avril 2011 
L’Archipel – Granville (réseau Diagonale)
- 17 mars 2011 
Espace culturel François Mitterrand – Canteleu (76)
- 14 et 15 mars 2011 
Théâtre d’Arras – Arras (62)
- 10 mars 2011 
Théâtre des Charmes – Eu (76)
- 23 et 24 novembre 2010 
L’Avant-scène – Grand-Couronne (76)
- 16, 17, 18, 19, 20 et 21 novembre 2010 
Théâtre de la Chapelle Saint-Louis – Rouen (76)
- 5 et 6 octobre 2010 
Création – L’Archipel – Granville (50)


affaire de la rue de lourcine

 

Note d'intention

Cette pièce en un acte se passe juste avant la Perestroïka. C'est la fin d'une époque. C'est l'histoire de deux mondes qui se rencontrent. Un ingénieur persuadé qu'il n'a rien à voir avec le monde de l'Art va prendre conscience que celui-ci fait partie de sa vie. Le Tableau, c'est l'histoire d'une réconciliation. Une fable à la fois drôle, grinçante, philosophique et satirique où il s'agit de se réconcilier avec ses rêves déçus, se réconcilier avec soi-même, avec ses paradoxes, accueillir son génie et sa médiocrité. Dans cette fable, il y a deux personnages : celui qui surprotège son âme et celui qui la surexpose. Nos deux anti-héros vont rapidement prendre conscience qu'il faut avant tout réussir à « devenir soi » avant de « devenir quelqu'un ». La pièce, baignée dans un « réalisme fantastique », fait se rencontrer deux êtres diamétralement opposés qui finiront par ne plus faire qu'un, comme si une âme venait frapper à la porte de son propre corps pour lui demander : « pourquoi m'as-tu laissée en dehors ? »

Yann Dacosta

Bande annonce

 

+ Photographies

 

logo facebook