logo
Accueil > Spectacles >Les Larmes amères de Petra Von Kant

Les Larmes amères de Petra Von Kant

de R. W. Fassbinder| Mise en scène Yann Dacosta

Avec Hélène Francisci | Jade Collinet | Laëtitia Botella |
Lisa Peyron | Anne Buffet | Maryse Ravera

Assistant Jefferson Desmoulains | Scénographie Fabien Persil | Création lumières Thierry Vareille | Costumes Morgane Mangard | Coiffure Céline Baju | Maquillage Agnès Blin | Son Johan Allanic | Régie générale Marc Leroy | Construction décors William Defresne | Habilleuse Louisette Deroo | Production Marielle Julien | Diffusion Claire Dupont

Traduction : Sylvie Muller © Arche Editeur

Production Compagnie Le Chat Foin

Coproduction
Le Volcan – Scène Nationale du Havre
Théâtre d’Arras – Arras
DSN – Dieppe Scène Nationale
L’Archipel – Scène Conventionnée de Granville


 

Dates passées

- 1er, 2 et 3 octobre 2013
TAPS Scala – Strasbourg (67)
- 2 et 3 mai 2013
La Foudre - Scène Nationale de Petit-Quevilly Mont-Saint-Aignan - Petit-Quevilly (76)
- du 16 au 20 avril 2013
Théâtre Berthelot - Montreuil (93)
- 13 avril 2013
Théâtre Roger Barat - Herblay (95)
- 11 avril 2013
L'Archipel - Granville (50)
- 26 mars 2013
Théâtre d'Arras - Arras (62)
- 22 mars 2013
Le Passage - Fécamp (76)
- 14, 15 et 16 mars 2013
Le Volcan Maritime - Scène Nationale du Havre (76)
- 14 février 2013
DSN - Dieppe Scène Nationale - Dieppe (76)
- 19 novembre 2012
Présentation du projet - Théâtre 13 - Paris (75)

 

affaire de la rue de lourcine

 

Note d'intention

R.W. Fassbinder & Petra Von Kant : les héros de la sentimentalité, en quête de la vie

Entre 1968  et 1982, Fassbinder produit une œuvre effrénée qualifiée de « balzacienne » qui ne pose qu’une seule et même question : « Comment l’humanité a-t-elle pu en arriver au IIIème Reich ? ». 

En 1972 il écrit sa plus célèbre pièce qui raconte l’histoire de Petra Von Kant, créatrice de mode très cotée, femme d’affaires indépendante et ambitieuse. Elle est au sommet de sa gloire mais la réussite professionnelle ne comble pas le gouffre émotionnel. L’arrivée de Karine bouleverse tout. Petra promet de faire d’elle un mannequin vedette et projette sur elle un rêve d’amour utopique : sans homme, ni barrière de classe, ni barrière d’âge.
A travers ce huis clos féminin, Fassbinder orchestre sa grande tragédie de la domination sociale afin de révéler, dans une ironie à la fois émouvante et effrayante, les nostalgies des uns, les cynismes et l’amertume existentielle des autres.
C’est dans un univers glamour, extraordinairement attirant, esthétique et envoûtant que nous allons vous raconter notre atroce besoin de trouver notre maître. Du coup de foudre à la déraison, vous suivrez cette ravageuse histoire d’amour, dans une mise en scène à la croisée entre tragédie antique et mélodrame hollywoodien.

Yann Dacosta

 

Bande annonce

 

 

+ Photographies

 

logo facebook